samedi 1 mai 2021

Et si on faisait du 1er Mai, la fête du travail ?

 

On aurait pu se contenter de vous déposer un brin de muguet ici et vous souhaiter beaucoup de courage pour la journée qui s'annonce, notamment pour celles et ceux qui seront de service ce 1er Mai


Nous avons préféré aller plus loin en se remémorant le temps de ces belles fêtes tout au long de l'année où le terme "rassemblement" évoquait de magnifiques instants de partage. Voyons, souvenez-vous, à commencer par le premier d'entre eux, le réveillon de la Saint Sylvestre, moment où tout le monde fêtait dans les rires, la joie et l'euphorie, la promesse de beaux lendemains... Qu'est-il devenu aujourd'hui ? Sans trop noircir le trait, au fil des ans et des gouvernements, une nuit d'émeutes et d'incendies criminels partout sur le territoire !


C'est malheureusement aussi le destin qu'a connu le 1er Mai, seule opportunité où les travailleurs pouvaient défiler officiellement et fièrement en revendiquant d'autres avancées sociales pour l'avenir. Cette fête encadrée par les centrales syndicales était le pré carré des salariés, un moment privilégié qu'ils ont perdu peu à peu, appropriés d'autorité par des décérébrés animés de haine et de violence dont on a pu penser au début qu'ils agissaient par détresse là où ils ne faisaient que détruire sans perspectives et sans convictions fraternelles, juste par plaisir d'installer l'anarchie


La Police ne peut agir seule et si la plupart des citoyens souhaite le chaos, ne bougez pas et il aboutira, n'ayez crainte !


Sinon aidez-nous à reprendre ensemble ce destin, 

en ne vous laissant pas embarquer dans un radeau sans ambitions et sans perspectives, 

en faisant de ce 1er Mai une véritable fête du travail !