jeudi 22 avril 2021

Les travailleurs de nuit policiers enfin entendus ?


Option Nuit, le petit syndicat de nuiteux crée de toutes pièces il y a moins d'un an par une poignée de collègues du monde de la nuit, dont William MAURY et Guillaume NEAU, serait-il en passe de réussir son pari ?



Pour ce qui est d'apporter un coup de projecteur aux nuiteux, la barre a été franchie et avec aisance en plus ! Rencontres avec de nombreux collègues et ddsp sur le territoire, avec le préfet Lallement, le dgpn, le ministre de l'intérieur et même le chef de l'Etat tout récemment à Montpellier, lieu de son siège social ! 


Mais comment en sont-ils arrivés là si vite ? 


A l'origine, le personnel aux horaires de travail nocturnes était le vilain petit canard de la sphère police, ne jouissant guère (à quelques exceptions près) de l'attention de la hiérarchie, des officiels ou des syndicats. Pas ou peu concernés par la formation, l'avancement, une rémunération spécifique à leur labeur en horaires atypiques ajoutés à la vague de violences qui nous submerge depuis quelques années, contribuèrent à motiver quelques énervés de l'Hérault à faire naître ON !!


Après quelques mois d'activité, conscients du potentiel énorme de cette pépite encore en devenir mais de la faiblesse des moyens de se faire entendre officiellement, la jeune organisation a choisi de s'allier avec le majoritaire qui lui tendait les bras (ou presque), Alliance PN quand d'autres la boudait (Unité, Unsa ?). Un partenariat a donc été signé officiellement entre les deux entités au prix de grands déchirements avec les premiers adhérents qui pensaient l'indépendance inébranlable. N'étant pas issu des élections professionnelles de 2018, Option Nuit ne pouvait jamais intervenir de façon légitime et donc efficace . ON n'est toujours pas autorisée à intervenir officiellement en nom propre mais avec ce partenariat peut contribuer à monter des dossiers ou apporter son expérience et son expertise, un deal gagnant/gagant sur le papier. La promesse faîte par William Maury aux adhérents en fin d'année 2020 : "Donnez-moi une année pour construire et donnons-nous rendez-vous fin 2021 pour en tirer les enseignements"


Alors bien sûr, le travail sur le dossier des nuiteux n'a pas commencé avec ON en juin 2020 et il serait injuste de négliger ce qui a pu être entrepris auparavant par les syndicats. Toutefois, une question se pose, depuis toutes ces années, quel était le niveau d'implication et de détermination à voir aboutir les revendications légitimes de nos hiboux ? Certains ne se sont-ils pas posés la question de l'enjeu à œuvrer pour 1/10ème des effectifs ? Quoiqu'il en soit, nous sommes convaincus que les dossiers pouvaient encore rester bien longtemps dans les cartons si le petit poucet n'avait pas peser de toute son influence auprès du monde policier de la nuit. Personne ne peut contester que l'arrivée d'ON fut déterminante à les sortir de l'anonymat et l'isolement dans lesquels ils survivaient. Le travail pour la communauté de nuit s'il est bien entamé, demeure loin d'être fini. On fait cependant confiance à William et Guillaume ainsi qu'à leurs ambassadeurs pour se montrer vigilants face à nos politiques qui savent visiter, recevoir en grande cérémonie et promettre jusqu'aux échéances électorales... puis oublient facilement leurs engagements

Dans 18 mois, la campagne des élections professionnelles battra son plein et il faudra prendre position : demeurer l"Option (Nuit)" d'Alliance ou, forte de son aura et de son capital sympathie auprès des agents, se placer sur l'échiquier des organisations professionnelles...

Le Hibou sera-t-il prêt à prendre son envol en décembre 2022 ? C'est bien évidemment tout le bonheur que nous lui souhaitons, il est grand temps de disposer d'un syndicat 3.0 pour gérer les défis à venir !!


En attendant peut être ce moment, retrouvez ci-dessous, la lettre du ministre de l'intérieur qui annonce la prise en compte des contraintes du travail de nuit. Toujours sympathique à lire, les nuiteux ne se contenteront évidemment pas de beaux effets d'annonce à un an de la présidentielle !! Les promesses devront être suivies d'effets sans tarder !