vendredi 3 juillet 2020

Une étrange affaire 😒😠. . .


Souvenez-vous de cette ténébreuse affaire de politique politicienne à la sauce franco-grotesque qui débute le 13 février dernier par la publication sur internet d'une vidéo à caractère sexuel concernant l'un des candidats à la Mairie de PARIS, Benjamin Griveaux qui, dès le lendemain, annonce le retrait de sa candidature.

Mardi 30 juin, à 18 heures 14, puis le 1er juillet à 8 heures 30, Aziz Zemouri publie un article informant le placement en garde à vue de l'un de nos frérots 

Alors que celui-ci se trouve encore en audition dans les locaux de l'IGPN, le journaliste de l'hebdomadaire "Le Point" porte à la connaissance du public des informations émanant d'une source proche de l'enquête, selon ses dires 

Notre collègue serait passé aux aveux. Mais de quoi s'agit-il au juste, cher journaliste !? 

Quels sont ces aveux 😶 ?


Alors, nous posons les questions suivantes à M. AzizZemouri

aux enquêteurs de l'#IGPN, à la rédaction de l'hebdo #LePoint

à la ministre de la #Justice #Belloubet ainsi qu'à M. #Castaner :




- QUI A DÉLIVRÉ CETTE INFORMATION NON VÉRIFIÉE À

 CE JOURNALISTE ?



- QUI N'A PAS RESPECTÉ LE SECRET DE L'INSTRUCTION

 ET DE LA PROCÉDURE D'ENQUÊTE EN COURS ?



- QUI A AINSI BAFOUÉ LA PRÉSOMPTION D'INNOCENCE ?



Messieurs et dames, à vous la parole 😡 !! 


Quel #manquedeconsidération !!

Collègues et #citoyensolidaire, partagez cette infamie 😤😤!!! 


Article de l'hebdomadaire "Le Point"