samedi 20 juin 2020

Faire-part Naissance / Avis de tempête

Notre publication Facebook 


Le temps du changement est-il venu... ?


Après la création de collectifs de citoyens lassés de la passivité de leurs parlementaires, après la création d'associations de policiers lassés de la passivité de leurs organisations représentatives, voici venu le temps de ceux qui ont décidé de franchir un pas de géant dans la défense des conditions de travail :

Depuis 10 jours à peine, une poignée de nuiteux de Montpellier (34) a décidé de créer son propre syndicat réservé à l’ensemble du personnel de la Police Nationale travaillant en cycle de nuit et de soirée. Son nom est "OPTION NUIT"




Et on vous imagine déjà nous rappeler en commentaires, tous les espoirs qui furent douchés ces dernières années après l'arrivée de l’une ou l’autre nouvelle organisation, la valse de leurs fusions, absorptions, scissions… dans ce monde merveilleux des représentants du personnel

Cependant, permettez-nous aujourd'hui de penser que l'espoir est réellement permis parce que les initiateurs de ce projet sont des personnes animées par l'intérêt collectif, qui prévoient de poursuivre leur travail tout en assurant leur mission de représentation des collègues de nuit, ce qui n'a jamais été le cas par le passé !

Pas de détachement de service pour les représentants officiels d'OPTION NUIT qui se feront appeler "Ambassadeurs", plus rien à voir avec les délégués car eux, les adhérents pourront les voir chaque nuit. Une grande première !

Mais attention, soyez prévenus. Leur combat consiste à s’attaquer à la défense du collectif, laissant de côté l’individuel (promotion, mutation, avancement). La carence est immense pour nos travailleurs de nuit de la Police Nationale qui, ne l’oublions pas, s’ils ne représentent que 10 à 15 % de l’effectif total, assurent tout de même le travail de l’autre moitié de la journée pour 8€ de plus/jour et une espérance de vie réduite de 5 années par rapport à un policier de jour !!

Cette révolution dans le milieu confiné du syndicalisme fait déjà grincer des dents parmi les pachydermes installés depuis des décennies. Depuis leur cimetière des revendications, ils continuent de barrir à coup de tracts et de drapeaux, millésimes après millésimes, élections professionnelles après élections professionnelles. Et nous, collègues de terrain confrontés aux difficultés grandissantes de ce beau métier, nous demeurons effarés par ce démantèlement de notre boutique, pierre après pierre. Nous ne pouvons que constater le recul de l'âge de la retraite, la décote pour celles et ceux qui voulaient partir au plus tôt, l’augmentation honteuse de 30 centimes de l'heure de nuit…


L’engouement pour ce nouveau syndicat est nettement palpable dans le petit monde des policiers de nuit qui ne cessent de solliciter les administrateurs dont les journées passent à la vitesse de l’éclair. Demandes de renseignements, candidatures comme Ambassadeurs, suggestions de fonctionnement, propositions de revendications, les têtes tournent parmi les membres du bureau

La presse ne s’y est pas trompé non plus puisque les interviews s’enchaînent sur les médias régionaux comme nationaux


Asyndicale et non anti-syndicats, l'Association UPNI est donc très heureuse

et très honorée de promouvoir le syndicat OPTION NUIT

auquel nous souhaitons belle et longue vie !!


💪💪Force et Honneur !! 💪💪


Document de Présentation Option Nuit 


Page Public Facebook 


Groupe Privé Facebook 


Plateforme web