jeudi 13 mai 2021

Tribune des Policiers


A quelques jours de la marche citoyenne du 19 mai à Paris, vous êtes invités à soutenir cette tribune de policiers que nous estimons importante vis à vis des enjeux à venir :


> Nous ne faisons pas de politique et ne souhaitons pas que notre Police Républicaine soit l'objet de spéculations et de surenchères des différents partis


> Il ne s'agit pas non plus de singer bêtement d'autres tribunes pour pouvoir dire : "nous aussi, on l'a fait !", même s'il existe logiquement une convergence des craintes et des attentes


Mais voilà, pas un jour sans violences, pas un soir sans mortiers et ce n'est pas près de changer car nous faisons face à une escalade qui n'en finit pas... Le temps des promesses, celui des faux-semblants et de l'attente infinie est révolu. Il faut désormais agir pour la sécurité du quotidien de TOUS, membres des forces de l'ordre comme nos concitoyens. 


En cliquant sur l'image ci-dessous, vous serez automatiquement redirigés sur le site "mesopinions.com" où est hébergée la tribune. Merci de votre indéfectible soutien !




dimanche 9 mai 2021

Journée d'hommage à notre camarade

 


Madame,


Nous sommes des milliers à nous incliner aujourd'hui sur la dépouille d'Éric, votre conjoint et vous prier de croire en notre sincère compassion. Nous pensons également à vos deux filles et souhaitons leur partager tout notre amour et toute notre force face à l'inimaginable

Nous savons trop combien il est terrible d'affronter cette dure réalité de notre métier de flicards de terrain, dont un jour ou une nuit, la vie peut basculer, voire s'arrêter. Pourtant, comme Éric, et sans doute son père avant lui, nous voulons y croire, nous voulons continuer de protéger nos concitoyens parce que c'est notre job, notre adn

Nous voulons continuer pour vous Madame, et pour toutes les femmes qui auront besoin un jour de notre secours, nous voulons continuer pour ses filles et pour tous les enfants qui seront un jour en danger et mériteront notre protection

Continuer oui mais plus comme ça, plus sans un minimum de réponse pénale à toutes les commissions d'infractions, plus avec cette mansuétude de la Justice qui est tellement récurrente qu'elle en est devenue la norme

Que la mort de notre frère d'armes ne soit pas vaine, qu'elle constitue le tournant d'une prise de conscience qui servira la sécurité de nos concitoyens. Cessons de privilégier les auteurs de faits délictuels et criminels, pensons et agissons prioritairement pour les victimes 

Nous espérons Madame, que vous pourrez un jour pardonner à ce métier qui réclame déjà tant de sacrifices aux familles, de vous avoir enlevé Éric et l'avoir enlevé à ses enfants...


Un flic, parmi d'autres, désemparé







dimanche 2 mai 2021

Notre première pensée vous revient




 

Le temps n'est plus ni au constat ni à l'analyse mais bien à l'action !!

#La République En Panne 



samedi 1 mai 2021

Et si on faisait du 1er Mai, la fête du travail ?

 

On aurait pu se contenter de vous déposer un brin de muguet ici et vous souhaiter beaucoup de courage pour la journée qui s'annonce, notamment pour celles et ceux qui seront de service ce 1er Mai


Nous avons préféré aller plus loin en se remémorant le temps de ces belles fêtes tout au long de l'année où le terme "rassemblement" évoquait de magnifiques instants de partage. Voyons, souvenez-vous, à commencer par le premier d'entre eux, le réveillon de la Saint Sylvestre, moment où tout le monde fêtait dans les rires, la joie et l'euphorie, la promesse de beaux lendemains... Qu'est-il devenu aujourd'hui ? Sans trop noircir le trait, au fil des ans et des gouvernements, une nuit d'émeutes et d'incendies criminels partout sur le territoire !


C'est malheureusement aussi le destin qu'a connu le 1er Mai, seule opportunité où les travailleurs pouvaient défiler officiellement et fièrement en revendiquant d'autres avancées sociales pour l'avenir. Cette fête encadrée par les centrales syndicales était le pré carré des salariés, un moment privilégié qu'ils ont perdu peu à peu, appropriés d'autorité par des décérébrés animés de haine et de violence dont on a pu penser au début qu'ils agissaient par détresse là où ils ne faisaient que détruire sans perspectives et sans convictions fraternelles, juste par plaisir d'installer l'anarchie


La Police ne peut agir seule et si la plupart des citoyens souhaite le chaos, ne bougez pas et il aboutira, n'ayez crainte !


Sinon aidez-nous à reprendre ensemble ce destin, 

en ne vous laissant pas embarquer dans un radeau sans ambitions et sans perspectives, 

en faisant de ce 1er Mai une véritable fête du travail !




vendredi 30 avril 2021

Cérémonie d'hommage national




 
Les obsèques de Stéphanie Monfermé se déroulaient hier après midi dans la petite église de Saint-Léger-en-Yvelines (78) dans la plus stricte intimité mais sous haute surveillance en raison notamment de la présence du chef de l'Etat 


Ce matin, le Premier ministre Jean Castex présidera une cérémonie d'hommage national en l'honneur de notre collègue agent administratif, tuée il y a une semaine (le 23 avril 2021), par un tunisien radicalisé, à l'entrée de son commissariat de Rambouillet. Plusieurs personnalités doivent participer à cette cérémonie


Aux côtés de Jean Castex : Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, Éric Dupond-Moretti, le Garde des Sceaux, Amélie de Montchalin, la ministre de la Transformation et de la Fonction publique, Marlène Schiappa, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur chargée de la Citoyenneté, Nadia Hai, la ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales chargée de la Ville, ainsi que Gabriel Attal, le porte-parole du Gouvernement




La cérémonie :

- A partir de 10h30, l'honneur aux drapeaux sera rendu avant une revue des troupes par Jean Castex

- Ensuite, notre défunte collègue sera citée à l'ordre de la Nation, un titre de reconnaissance créé en 1917, pour les faits d'armes de personnels de l'État ou lors de leur mort en service

- A 11h15, le Premier ministre prononcera un discours d'hommage puis il remettra la Légion d’honneur à titre posthume

- Une minute de silence

La fin de la cérémonie est prévue à 11h30, elle se clôturera avec la Marseillaise



Retrouvez la cagnotte pour le mari et les filles de Stéphanie 
en cliquant sur l'image ci-dessous :




mardi 27 avril 2021

Un procès d'intention

 

Après la tribune des généraux qui demandent aux politiques et au gouvernement en particulier de se ressaisir en renouant avec l'honneur et le sens du devoir, nous n'avons pas pu résister à la publication de ce billet d'humeur que vous pouvez également retrouver sur notre page facebook :






vendredi 23 avril 2021

L'une des nôtres lâchement assassinée

 


Ce jour vers 14h30, Stéphanie M., adjointe administrative qui avait 48 ans, un mari et deux filles de 13 et 18 ans a été lâchement attaquée par un terroriste d'origine tunisienne de 36 ans au moyen d'un couteau à l'abdomen et à la gorge au cri de "Dieu est grand" dans le sas donnant accès au commissariat de police de Rambouillet, service où elle travaillait depuis 1993. Elle n'a malheureusement pas survécu à ses blessures


Un hommage sera rendu officiellement sur le parvis de l'hôtel de ville par la municipalité et quelques ministres et élus le lundi 26 avril 2021 à 17h30, chacun(e) pourra s'y associer à sa façon, s'il le souhaite. De nombreuses associations et organisations syndicales ont choisi de s'y joindre







jeudi 22 avril 2021

Les travailleurs de nuit policiers enfin entendus ?


Option Nuit, le petit syndicat de nuiteux crée de toutes pièces il y a moins d'un an par une poignée de collègues du monde de la nuit, dont William MAURY et Guillaume NEAU, serait-il en passe de réussir son pari ?



Pour ce qui est d'apporter un coup de projecteur aux nuiteux, la barre a été franchie et avec aisance en plus ! Rencontres avec de nombreux collègues et ddsp sur le territoire, avec le préfet Lallement, le dgpn, le ministre de l'intérieur et même le chef de l'Etat tout récemment à Montpellier, lieu de son siège social ! 


Mais comment en sont-ils arrivés là si vite ? 


A l'origine, le personnel aux horaires de travail nocturnes était le vilain petit canard de la sphère police, ne jouissant guère (à quelques exceptions près) de l'attention de la hiérarchie, des officiels ou des syndicats. Pas ou peu concernés par la formation, l'avancement, une rémunération spécifique à leur labeur en horaires atypiques ajoutés à la vague de violences qui nous submerge depuis quelques années, contribuèrent à motiver quelques énervés de l'Hérault à faire naître ON !!


Après quelques mois d'activité, conscients du potentiel énorme de cette pépite encore en devenir mais de la faiblesse des moyens de se faire entendre officiellement, la jeune organisation a choisi de s'allier avec le majoritaire qui lui tendait les bras (ou presque), Alliance PN quand d'autres la boudait (Unité, Unsa ?). Un partenariat a donc été signé officiellement entre les deux entités au prix de grands déchirements avec les premiers adhérents qui pensaient l'indépendance inébranlable. N'étant pas issu des élections professionnelles de 2018, Option Nuit ne pouvait jamais intervenir de façon légitime et donc efficace . ON n'est toujours pas autorisée à intervenir officiellement en nom propre mais avec ce partenariat peut contribuer à monter des dossiers ou apporter son expérience et son expertise, un deal gagnant/gagant sur le papier. La promesse faîte par William Maury aux adhérents en fin d'année 2020 : "Donnez-moi une année pour construire et donnons-nous rendez-vous fin 2021 pour en tirer les enseignements"


Alors bien sûr, le travail sur le dossier des nuiteux n'a pas commencé avec ON en juin 2020 et il serait injuste de négliger ce qui a pu être entrepris auparavant par les syndicats. Toutefois, une question se pose, depuis toutes ces années, quel était le niveau d'implication et de détermination à voir aboutir les revendications légitimes de nos hiboux ? Certains ne se sont-ils pas posés la question de l'enjeu à œuvrer pour 1/10ème des effectifs ? Quoiqu'il en soit, nous sommes convaincus que les dossiers pouvaient encore rester bien longtemps dans les cartons si le petit poucet n'avait pas peser de toute son influence auprès du monde policier de la nuit. Personne ne peut contester que l'arrivée d'ON fut déterminante à les sortir de l'anonymat et l'isolement dans lesquels ils survivaient. Le travail pour la communauté de nuit s'il est bien entamé, demeure loin d'être fini. On fait cependant confiance à William et Guillaume ainsi qu'à leurs ambassadeurs pour se montrer vigilants face à nos politiques qui savent visiter, recevoir en grande cérémonie et promettre jusqu'aux échéances électorales... puis oublient facilement leurs engagements

Dans 18 mois, la campagne des élections professionnelles battra son plein et il faudra prendre position : demeurer l"Option (Nuit)" d'Alliance ou, forte de son aura et de son capital sympathie auprès des agents, se placer sur l'échiquier des organisations professionnelles...

Le Hibou sera-t-il prêt à prendre son envol en décembre 2022 ? C'est bien évidemment tout le bonheur que nous lui souhaitons, il est grand temps de disposer d'un syndicat 3.0 pour gérer les défis à venir !!


En attendant peut être ce moment, retrouvez ci-dessous, la lettre du ministre de l'intérieur qui annonce la prise en compte des contraintes du travail de nuit. Toujours sympathique à lire, les nuiteux ne se contenteront évidemment pas de beaux effets d'annonce à un an de la présidentielle !! Les promesses devront être suivies d'effets sans tarder !